Ce genre de petites choses

Claire KEEGAN

En cette fin d'année 1985 à New Ross, Bill Furlong, le marchand de bois et charbon, a fort à faire. Aujourd'hui à la tête de sa petite entreprise et père de famille, il a tracé seul sa route : élevé dans la maison où sa mère, enceinte à quinze ans, était domestique, il a eu plus de chance que d'autres enfants nés sans père.

Trois jours avant Noël, il va livrer le couvent voisin. Le bruit court que les soeurs du Bon Pasteur y exploitent à des travaux de blanchisserie des filles non mariées et qu'elles gagnent beaucoup d'argent en plaçant à l'étranger leurs enfants illégitimes.

Son épouse lui rappelle alors que de telles rumeurs ne les concernent pas. Un avis qu'il a bien du mal à suivre lorsqu'il reconnaît, dans la forme recroquevillée et grelottante au fond de la réserve à charbon, une très jeune femme qui y a probablement passé la nuit.


Les choses ne changeraient-elles jamais, n'évolueraient-elles jamais vers un lendemain différent, ou nouveau ? Récemment, il s'était mis à se demander ce qui comptait, en dehors des filles. Il aurait bientôt quarante ans, mais n'avait pas l'impression d'arriver à quoi que ce soit ou de faire le moindre progrès et ne pouvait s'empêcher de se questionner parfois sur l'utilité des jours.

L'avis de Sophie, bibliothécaire

Un très court roman, qui se lit comme un conte. L'histoire d'une prise de conscience très bien décrite au fil du récit. On accompagne cet homme qui interroge son coeur et son humanité, qui s'interroge sur le laisser faire et qui remet en question sa vie qui se déroule paisiblement.

Une vie de dure labeur certes, une vie simple mais une vie également ou tout un chacun se voile la face et refuse de voir une réalité plus obscure que chacun accepte par facilité.

Un très beau roman à découvrir.


Roman

Parution le 5 novembre 2020

120 pages

Editions : Sabine Wespieser

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Abonnez-vous à notre blog

Pour être informés des nouveaux posts

et avoir la possibilité de laisser vos commentaires.

  • Facebook
  • YouTube