Jour 23 - Les oiseaux ne se retournent pas

Nadia NAKHLE


Calendrier de l'avent littéraire

Coups de coeur des lecteurs #23




Un jour, la décision a été prise : Amel, orpheline de 12 ans, partira. Il n'est pas ici question de choix : son pays est en guerre. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu.

À la frontière, Amel perd la famille chargée de l'accompagner et se retrouve seule. Sur sa route, elle rencontre Bacem, un déserteur et joueur de oud.

Ensemble, l'enfant et le soldat apprennent à se reconstruire.







Au moins un quart des personnes exilées en Europe sont des mineurs isolés. Ils fuient la même barbarie que les adultes. Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant qui échappe à la guerre ? C’est la question qui traverse ce récit.


Le médecin à la frontière tient à m'examiner. Pas d'autre choix que de consentir. Il observe mes cicatrices et aimerait mettre un nom sur mes blessures. DES ANTÉCÉDENTS DE MALADIE? Non. Je reste calme. À l'intérieur, j'explose et hurle, Ma MALADIE est la TIENNE! Elle s'appelle VIVRE pour les optimistes, MOURIR pour les pessimistes. Elle porte le nom de LIBERTÉ pour certains, ESPÉRANCE pour d'autres Inutile d'y chercher un remède, docteur ! Mais je ne dis rien de tout cela.

L'avis de Sophie, 50 ans, lectrice de Lépin le lac et bibliothécaire à Saint-Baldoph

Un roman graphique magnifique, d'un abord sombre, mais néanmoins très attirant.

Une histoire sombre également, mais criante de vérité et qui nous plonge au coeur de la vie de centaines de milliers de personnes qui n'ont d'autre choix que de fuir leur pays en guerre, et pour qui l'exil est la solution.

La rencontre de 2 exilés qui se soutiennent, l'espoir, la musique et la poésie sont leur force et guide leur chemin.

Des illustrations magnifiques et puissantes.


Roman Graphique Adulte

224 pages

Parution 18 mars 2020

Edition Delcourt

14 vues0 commentaire

Abonnez-vous à notre blog

Pour être informés des nouveaux posts

et avoir la possibilité de laisser vos commentaires.

  • Facebook
  • YouTube