La fabrique de poupées

Elizabeth MACNEAL


"La liberté est une chose précieuse"

Londres, 1850. L'Exposition universelle va bientôt ouvrir ses portes dans le tout nouveau Crystal Palace, et les badauds se pressent pour venir admirer cette merveille. Parmi eux, Iris, modeste employée dans un magasin de poupées, à la beauté mâtinée de difformité, qui rêve de devenir artiste peintre. Et puis il y a Silas, taxidermiste amateur de macabre et de curiosités, désireux d'y exposer ses créatures. Ces deux-là se croisent, et leurs destins en seront à jamais bouleversés. Iris accepte bientôt de poser pour Louis Frost, un jeune peintre préraphaélite. Avec lui, le champ des possibles s'élargit, et le modèle, avide de liberté, découvre peu à peu l'art et l'amour. Mais c'est compter sans Silas, qui rôde non loin de là, tapi dans l'ombre, et n'a qu'une idée : faire sienne celle qui occupe toutes ses pensées, jusqu'à l'obsession...



"Campée dans un Londres à la Dickens, La Fabrique de poupées met en scène la détermination d'une femme à s'affranchir de sa condition. C'est aussi un conte cruel, raffiné et résolument moderne, au suspense maîtrisé, qui explore avec une précision chirurgicale les frontières entre l'amour, le désir et la possession."


"Parfois, j'ai du mal à croire que nous allons mourir. Et que, après ma mort, le monde continuera de tourner comme il l'a toujours fait. (…) Quand ma mère est morte - c'est stupide, je le sais -, je me rappelle avoir été surpris de voir le soleil se lever quelques heures plus tard. Il m'aurait semblé plus naturel que tout s'arrête, que le soleil cesse de briller, puisqu'elle n'était plus là pour le voir."

L'avis de Sophie, bibliothécaire

Un roman avec une couverture magnifique qui est bien trompeuse ! Non ce n'est pas un roman doux et paisible, non la vie dans le Londres des années 1850 n'est pas calme paisible et facile pour les femmes.

Un monde savamment dépeint à travers les yeux d'Iris, jeune femme qui rêve de devenir peintre et qui souhaite devenir indépendante et rêve d'une autre vie.

Quelques personnages clés savamment présentés et acteurs tour à tour de cette histoire en apparence banale, et qui peu à peu se mue en véritable suspens.

L'auteur fait gentiment monter la pression, par petite dose, on sent qu'un truc arrive, mais quoi ? Et puis les personnages se creusent, on découvre leurs multiples facettes et on voit venir le drame...

Une belle plume qui parle de désir, de passion, de liberté et de folie....



Roman

Editions Presses de la cité

Parution 3 octobre 2019

364 pages


Ce qu'ils en pensent :

La jeune romancière anglaise imagine un conte cruel, mêlant art et histoire, dans le Londres de Dickens. [...] L’auteur nous introduit avec minutie dans la psyché névrosée de Silas, interroge les peurs d’Iris et réfléchit sur la notion de désir. Le Figaro - Oct 2019

Abonnez-vous à notre blog

Pour être informés des nouveaux posts

et avoir la possibilité de laisser vos commentaires.

  • Facebook
  • YouTube