La librairie des coeurs brisés

Robert HILLMAN



1960, au sud de l’Australie. Hannah, une Hongroise de Budapest, juive, rescapée d’Auschwitz où ont péri son mari et son fils unique, débarque à Hometown, où elle a l’intention d’ouvrir une librairie, du jamais vu dans cette bourgade jusqu’alors. Un fermier du coin, Tom, lui apporte son aide. Trentenaire mutique, humble et généreux, il s’occupe de sa ferme en élevant avec amour Peter, l’enfant que son ex-femme lui a laissé, dont il n’est pas le père et qu’elle lui reprendra un jour. Hannah, la délirante, la tourmentée, s’enflamme pour Tom et l’embrase. Une telle passion entre deux êtres apparemment si étrangers l’un à l’autre peut-elle durer ? Et quel avenir pour le petit Peter, forcé de rejoindre une mère qui ne l’a jamais aimé ?



Pourtant il restait une part d’ombre en elle, que Tom ne pouvait atteindre. Parfois, elle tournait les yeux vers lui, mais ne le voyait pas. Elle était à des milliers de kilomètres de là. Une fois elle lui dit : « Tom, laisse-moi, va ailleurs ». Il savait qu’elle entendait par là juste un moment, une heure pas plus, mais il avait l’impression qu’elle le giflait. Il lui était impossible de prendre ça calmement. Il observait cette silhouette affaissée et avait envie de la secouer, de la sortir de cette humeur sinistre. Il se rendit dans le hangar, déambula dans l’obscurité que perçaient des tiges de lumière dorée. Il imagina partir, tel qu’il était, sans même se changer. Faillit le faire. Sut que c’était impossible. S’il la quittait, sa chair se détacherait de ses os.

L'avis de Christiane, bibliothécaire bénévole

Ce roman un rien sentimental n’échappe pas aux clichés du genre : Tom le gentil, le taiseux, sauveur des êtres et des âmes grâce à sa bonté, Hannah l’intellectuelle délirante brisée par son horrible passé, Peter l’enfant perdu, malheureux et maltraité dans la communauté religieuse, qui n’a qu’une seule idée, vivre avec Tom…

Le style est simplissime, l’écriture sans fioriture, mais les personnages principaux sont attachants et leurs aventures nous permettent une agréable lecture.

Gentil roman, idéal pour les vacances !


Roman (Gros caractères, 16)

Parution le 18 avril 2019

Edition Voir de près

496 pages


Abonnez-vous à notre blog

Pour être informés des nouveaux posts

et avoir la possibilité de laisser vos commentaires.

  • Facebook
  • YouTube