La servante écarlate

Margaret ATWOOD



Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Galaad, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d'esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, " servante écarlate " parmi d'autres, à qui l'on a ôté jusqu'à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l'austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler... En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.






« Notre fonction est la reproduction : nous ne sommes pas des concubines, des geishas ni des courtisanes. Au contraire : tout a été fait pour nous éliminer de ces catégories. Rien en nous ne doit séduire, aucune latitude n’est autorisée pour que fleurissent des désirs secrets, nulle faveur particulière ne doit être extorquée par des cajoleries, ni de part ni d’autre ; l’amour ne doit trouver aucune prise. Nous sommes des utérus à deux pattes, un point c’est tout : vases sacrés, calices ambulants. »

L'avis de Sophie, bibliothécaire

:Voici un roman dont on attend beaucoup.... ne serait-ce que pour sa renommée, son succès dans de nombreux pays auprès d'un vaste publique et enfin, le succès lié à la série adaptée du roman....

Je m'attendais donc à un chef d'oeuvre....

Mais parfois, le rendez vous ne se fait pas, il n'y a pas d'osmose, et on finit par se dire : Tout ça pour CA ???? Je n'ai malheureusement pas du tout accroché à ce roman.

Pourtant, fervente lectrice de dystopie, je m'attendais à un roman choc. Mais non, tout au long du roman, il m'a manqué des tas de choses pour que l'ensemble soit complet et cohérent. Tout y est trop flou, non abouti et superficiel.

Il m'a été impossible de "rentrer" dans l'histoire, car je trouve qu'il n'y a pas d'histoire.

Donc, je vous laisserai vous faire votre propre opinion, et j'attends vos retours sur ce livre avec impatience, afin de comprendre vos ressentis personnels !


Roman : Dystopie

Parution initiale en 1985

Editions Robert Lafond

560 pages


Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlate s'est vendu à des millions d'exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, décrit un quotidien glaçant qui n'a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. La série adaptée de ce chef-d'oeuvre de Margaret Atwood, diffusée sous le titre original The Handmaid's Tale, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique.


Abonnez-vous à notre blog

Pour être informés des nouveaux posts

et avoir la possibilité de laisser vos commentaires.

  • Facebook
  • YouTube