Qui a tué l'homme-homard ?

Jean-Marcel Erre


DROLE, CAUSTIQUE, SATIRIQUE ET DECALE...

Margoujols, petit village reculé de Lozère, abrite depuis 70 ans les rescapés d’un cirque itinérant qui proposait un freak show : femme à barbe, soeurs siamoises, homme-éléphant, nain, colosse... Mais la découverte du cadavre atrocement mutilé de Joseph Zimm, dit « l’homme-homard », va bouleverser la vie presque tranquille de ses habitants.

Qui a tué cet ancien membre du cirque des monstres, et pourquoi ?

Qui se cache derrière le mystérieux auteur du blog Je vois la vie en monstre ?

Quels secrets, enfouis dans les hauteurs du Gévaudan, l'enquête de l'adjudant Pascalini va-t-elle révéler ?

Et que cherche vraiment Julie, la fille du maire, passionnée de romans policiers, qui épaule la gendarmerie dans son enquête ?


Quant à la liste de ses ennemis susceptibles de le détester assez pour le torturer, le démembrer et lui tirer la chasse dessus, elle est facile à établir. Il suffit de recopier l’état civil du village de Margoujols. Quatre cent trente-deux habitants, quatre cent trente et un suspects. Car je ne peux pas être soupçonnée, évidemment.

L'avis de Christiane, bibliothécaire bénévole

L’homme-homard, c’est Joseph Zimm, venu s’installer par hasard à Margoujols, Lozère, sept décennies auparavant, au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Affligé d’une malformation qui lui a valu son surnom, Zimm faisait partie d’une troupe de « monstres » de cirque menée par un patron tyrannique et échouée dans ce village en 1945. Plus que ses mains en forme de pinces, ce qui faisait la particularité du vieil homme était sa détestation du genre humain, que ce dernier, dans son ensemble, lui rendait bien. Au point d’ailleurs qu’on le retrouve minutieusement débité en petits morceaux….

C’est bien entendu tout le village qui est intrigué par ce meurtre et en particulier Julie, la fille tétraplégique du maire. Depuis son fauteuil roulant high-tech appelé « Jolly Jumper », ne pouvant bouger que le majeur de la main gauche et l’utilisant pour communiquer via l’outil informatique avec autrui, cette passionnée de polars – qui par ailleurs a un intellect intact - entend bien seconder de manière efficace les pauvres gendarmes qui sont sur l’affaire, et les aider à interroger les habitants de Margoujols, de l’hôtelière nymphomane à l’homme-caoutchouc, en passant par la femme à moustache, le lilliputien, le colosse simplet et les sœurs siamoises…. Tout en profitant de la situation pour imaginer l’intrigue de son futur roman.

Roman enlevé, totalement déjanté, rocambolesque à souhait, ponctué d’humour noir et d’un brin de cynisme, Qui a tué l’homme-homard  n’a pas peur du burlesque ; malgré peut-être une ou deux longueurs, ce livre sait nous faire rire et passer un bien agréable moment.

Sérieux s’abstenir !!!


Roman policier

368 pages

Edition Buchet Chastel

Parution le 7 février 2019


"Qui a tué l'homme-homard ?" à La Grande Librairie, le 7 mars 2019


Abonnez-vous à notre blog

Pour être informés des nouveaux posts

et avoir la possibilité de laisser vos commentaires.

  • Facebook
  • YouTube