Se le dire enfin

Agnès Ledig


UN HYMNE A LA NATURE ET A LA SENSIBILITE


De retour de vacances, sur le parvis d’une gare, Édouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande le refuge.

Là, dans une chambre d’hôtes environnée d’arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d’un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu’une légende.

Et Platon, un chat philosophe.

Qui sont ces êtres curieux et attachants ? Et lui, qui est-il vraiment ?

S'il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d’être.



Cette liberté immense et trop soudaine lui donna le vertige. Un angoissant vertige. Tous ses repères voltigeaient, ce q'il avait construit s'effritait. Il se sentait disparaître à l'intérieur de lui-même, n'être qu'un éboulement, un puits naturel qui se forme, sans pouvoir s'accrocher aux parois trop friables. Il allait mourir sous ses propres gravats.

L'avis de Sophie, bibliothécaire

Alors effectivement c'est un hymne à la nature et à la sensibilité !

Nous sommes en plein coeur de la forêt de Brocéliande et de ses mystères.

Nous faisons la connaissance d'Edouard, qui se cherche, et qui se secoue un bon coup, un bon point pour lui...

Nous faisons la connaissance de Gaelle, de son fils, et de ses différents hôtes...et du voisin, n'oublions pas le voisin !

Tout un tas de gens charmants, ou pas...

Quelques mystères, la recherche de la vérité, sous la houlette de la nature, de la vie au ralenti, du "prendre son temps", "se laisser vivre", "cool Raoul" quoi !!!

Alors oui c'est une histoire plaisante, les soucis des uns et des autres mettent un peu de piments et on a plaisir à suivre leurs aventures et voir ou cela nous mène.

Comme toujours, je ferai le même reproche à Ledig, c'est que tout est toujours un peu trop beau pour être "vrai". Le bon gentil, le super voisin, le gars sympa qui débarque, le super atelier ou on va pouvoir bricoler, le garçon génial d'intelligence.... du coup, il y a bien quelques méchants pour faire tampon, mais c'est à peine si on les capte, vu l'aura de bienfaisance qui règne ici bas !

Une lecture plaisir pour ne pas se prendre la tête...et aller faire un tour en forêt !


Roman

369 pages

Edition Flammarion

Parution : 26 février 2020


Ce qu'ils en pensent :


« Un roman captivant qui dégage un parfum de surnaturel.»

+ DE PEPS MAGAZINE


«Émotions, gentillesse, amour, bienveillance, autant de petits plaisirs qui caractérisent si bien l'autrice et qu'on retrouve dans ce dernier roman.»

LE PARISIEN




Abonnez-vous à notre blog

Pour être informés des nouveaux posts

et avoir la possibilité de laisser vos commentaires.

  • Facebook
  • YouTube